LA ROSE DES VENTS

Le 29, 30 et 31 août

à 18h45  

à Bab Khemis

La Rose des vents est cette étoile dessinée sur les cartes anciennes, indiquant le Nord et éveillant l’imagination aux lointains océaniques. Ce peut être aussi l’image d’un corps qui s’ouvre à l’espace, se risque et cherche à s’orienter. Dans une de ces portes – Bab Khémis – où Salé comme une rose des vents s’ouvre à ses points cardinaux, Aïcha Aouad, danseuse-chorégraphe franco-marocaine, revient dans sa ville d’origine à la rencontre des jeunes interprètes de Shems’y pour une « pièce dansée circassienne ». Leur talent, leur énergie encore fragile, vont s’essayer à des gestes inaccoutumés, à d’autres rapports à la gravité et à la légèreté – moment de désorientation/orientation où l’expérience d’un travail chorégraphique commun, mais aussi la rencontre avec le public de Karacena, seront pour eux comme une première sortie en pleine mer. Accompagnés des cinq musiciens du groupe AKSAK, venus du Midi de la France, porteurs de sonorités et de rythmes mêlant l’Orient européen et la création contemporaine, ils tenteront, comme des corsaires cherchant au sortir du port les brises d’Ouest, de capter à travers leurs corps des souffles venus d’autres horizons et d’apprivoiser une musicalité différente du mouvement et de l’espace, pour peut-être découvrir ainsi ce qui les fait danser ensemble. 

 

  • Facebook B&W
PARTENAIRES
NOUS SUIVRE